Présentation rapide du scénario négaWatt 2017-2050

ATTAC-Artois a choisi de présenter le scénario de l’association négaWatt. Il montre qu’il est possible et réalisable de se passer des énergies fossiles (pétrole, charbon, gaz) et nucléaires d’ici 2050.

S’il nécessite de notre part un changement de nos comportements, il implique surtout une volonté forte de réorienter les politiques publiques vers cet objectif de la transition énergétique.  Et ce dernier point est de la responsabilité du Président et des députés que nous élirons en avril, mai et juin 2017. 

    QUI EST NEGAWATT ?

Face aux défis que représentent le dérèglement climatique et le risque d’un accident nucléaire, les fondateurs de l’Association négaWatt se donnent pour objectif de montrer qu’un autre avenir énergétique est réalisable sur le plan technique et souhaitable pour la société.

Association à but non-lucratif créée en 2001, négaWatt est dirigée par un collège de membres actifs, la Compagnie des négaWatt, qui rassemble une vingtaine d’experts impliqués dans des activités professionnelles liées à l’énergie. Elle s’appuie sur un réseau de plus de 1000 adhérents.

Elle fait des propositions permettant une transition énergétique, de se passer des énergies fossiles et nucléaires et assurant une totale indépendance énergétique de la France.

Le dernier scénario fixe cet horizon à 2050.

      LE SCENARIO NEGAWATT 2017-2050.

Ce scénario est le 4ème. Il a été présenté en janvier 2017. Les précédents  datent de 2003, 2006 et 2011.

Il s’articule autour de 3 axes : la sobriété énergétique, l’efficacité énergétique et le développement des énergies renouvelables (éolien, photovoltaïque et biomasse essentiellement).

Il se veut une réponse aux crises multiples de l’énergie et du climat. Il affirme la nécessité, la faisabilité et l’opportunité d’engager la transition énergétique.

Le 4ème scénario répond à ces 3 impératifs:

    • actualiser les données et les connaissances pour renforcer le réalisme des orientations proposées
    • interpeller les décideurs politiques et économiques
    • faciliter la mise en œuvre des actions par les collectivités, les acteurs économiques et la société civile.

Depuis le dernier scénario de 2011, notre consommation d’énergie a diminué. Cette tendance qui n’est pas que conjoncturelle, montre que l’on commence à sortir de l’ébriété énergétique qui caractérise les décennies précédentes.

Cette bonne nouvelle est insuffisante pour assurer le respect nos engagements sur le changement climatique et les objectifs de la loi de transition énergétique votée en 2015.

Il faut aller plus loin, et plus fort, nous disent les experts de NégaWatt.

Découvrez ici le résumé qu’en a fait ATTAC-Artois:

 

Le lien vers le site de négaWatt:  https://negawatt.org/